vous trouverez dans ces pages

> le texte français de l'évangile de Marc

(traduction basée sur celle de Bernard FRINKING (fraternitesaintmarc),
avec quelques modifications justifiées par la concordance)

> une concordance,

c'est-à-dire des fiches comportant tous les emplois
de certains mots utilisés dans l'évangile de Marc,
avec leur contexte
- soit seulement dans l'évangile de Marc (cMc)
- soit dans l'ensemble de l'Ecriture (à partir du grec ou de l'hébreu)

(ces fiches sont complétées
au fur et à mesure de l'avancement du travail)

vous pouvez y accéder à partir de l'index de la rubrique «concordance »

> un lexique thématique

regroupant par "thèmes" les fiches de la concordance
sur les mots employés par l'Ecriture (et pas seulement dans Marc)
c'est sans doute là que la plupart trouveront leur bien … à partir du français !

ATTENTION (pour éviter les malentendus),
il ne s'agit que de certains mots
: ceux qui ont été édités à ce jour …

Si vous vous étonnez de l'absence de mots qui vous paraissent importants,
il peut s'agir de mots travaillés voici une dizaine d'années (ou plus !),
dont la fiche nécessite une révision avant d'être mise en ligne ;
il peut aussi s'agir de mots qu'on n'a pas encore eu le temps de travailler
mais qui le seront … au fur et à mesure des demandes.

La présentation n'a pas été uniformisée, d'une part, faute de temps,
d'autre part, parce qu'on souhaite recueillir des réactions avant d'adopter
une présentation plus homogène. Merci de donner les vôtres
et de signaler les erreurs restées inaperçues !

> un glossaire

c'est-à-dire des fiches comportant divers renseignements,
des articles trouvés ça et là

> un essai de lecture de certaines « formules » importantes
ou de certains versets

vous pouvez y accéder à partir de l'index de la rubrique « essai de lecture »

(ces fiches sont complétées
au fur et à mesure de l'avancement du travail)

Tout ceci n'a aucune prétention à l'exhaustivité.
Il s'agit simplement de notes personnelles de travail
mises, selon le désir exprimé par plusieurs, à la dispostion de tous.

Merci de me faire part de vos remarques, suggestions
et, pourquoi pas, de votre apport personnel !
Dans l'espoir que cet "outil" soit au service
d'une lecture fructueuse de la Parole de Dieu,
en saint Marc pour commencer.

une pensée de reconnaissance

pour tous ceux qui, de près ou de loin, ont permis ce travail

En particulier Robert Tamisier, pss, et Bernard Holzer, sma,
qui ont guidé mes premières études de la Parole de Dieu ;
Marcel Jousse, sj, qui a fait redécouvrir que cette Parole ... parlait
Jacques Fontaine, op, qui avec la "Bible Sur le Terrain" a fait redécouvrir que la terre, elle aussi parlait ;
et Roland Meynet, sj, qui a permis d'approfondir la "rhétorique sémitique".

Et puis, surtout, Bernard et Anne Frinking,
à qui je dois tant et d'abord d'avoir découvert la richesse de la Parole mémorisée qui nous nourrit depuis des années.
C'est grâce à eux que j'ai connu Marcel Jousse et Jacques Fontaine, que j'ai acquis une méthode de travail au service de cette Parole.
Ils m'ont montré ce qu'il fallait faire et ce qu'il fallait éviter.

Je nommerai encore
Hugues Bouzard, en mémoire éternelle,
qui m'a suggéré les articulations de cet outil (en ce qui concerne Marc) : le mot ou la "formule", la péricope, l'étape, le livre ;
et, trop nombreux pour les citer, mais toujours présents à ma pensée, les membres de la fraternité Saint-Marc, les participants aux groupes réguliers de mémorisation ou aux rencontres ponctuelles qui, par leur présence et leurs questions, m'ont soutenu et stimulé dans ma démarche.

Enfin, Christiane, ma chère épouse, qui a accompagné et “supporté” la maturation de cet outil.

Que le Seigneur le leur rende !

informations pratiques

La traduction des textes en dehors de Marc a été le plus souvent réalisée à partir de celle de E. Osty, retravaillée à partir des fiches de concordance, de manière à ce qu'elle soit le plus formulaire possible. Ce désir d'être formulaire vise à permettre à tous de suivre le parcours d'une formule dans l'un et l'autre Testaments (selon les principes rabbiniques d'intertextualité remis en lumière par Marcel Jousse). Cela aboutit à un français moins élégant que celui d'Osty, et parfois franchement rugueux. On a alors indiqué entre crochets {= ...} une expression plus simple, mais moins fidèle.
Lorsque le texte de la Septante s'écarte du texte massorétique reçu,cet écart est indiqué, en italique, entre crochets droits [ ].
Lorsqu'une hésitation semble possible, on a indiqué par un [≠] l'expression grecque qui se substitue à l'expression hébraïque et par un [+] s'il s'agit d'une addition.

Depuis le début de ce travail, dans les années 1980, certaines procédures ont changé en cours de route, d'où des incohérences parfois passées inaperçues, mais auxquelles le plus souvent c'est faute de temps qu'on n'a pas remédié, d'autres tâches ayant pris le pas sur la révision.
Ainsi, dans les fiches réalisées avant 2002 (date du crash informatique qui a effacé les dates exactes) les mots étudiés étaient présentés en caractères gras et les mots connexes soulignés. Dans les fiches plus récentes, il a paru intéressant de présenter le mot étudié en rouge, lorsqu'il s'agit d'une forme verbale, en bleu lorsqu'il s'agit d'une forme nominale. En vert, on présente les préfixes et ce qui précède logiquement le mot étudié ; en orange clair, ce qui complète le mot étudié ; en orange foncé les synonymes ou antonymes.

Toutes vos remarques, suggestions, etc. seront bienvenues !
Adressez-les,
de préférence sous forme "numérique",
à j.porthault@wanadoo.fr